echange de lien $(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

حسن عباسي و مسيرته

Hassen Abassi (de son vrai nom Amar Medjkane)

l'Auteur Compositeur et Interpréte Hassen Abassi (de son vrai nom Amar Medjkane) est né en 1944 à Ath-Abbas dans la daira d'Ath Ouassifs en Kabylie.

Malgré un répertoire peu commun, cet artiste de talent demeure trop peu connu du jeune public. Il commenca sa carriére au milieu des années 60 avec des chansons dont les thèmes restent encore aujourd'hui d'actualité. En 1964, il commence à prendre des cours de solfége à Tizi-Ouzou auprés d'un musicien français resté en Algerie, puis se rend à alger ou il participe aux cotés de

kamel hammadi et cherif kheddam à des émissions musicales à la RTA. En 1966, il dispute un concour de chant organisé par la télévision algerienne à lasalle Ibn Khaldoun d'Alger ou il obtient la 2éme place derriére le chanteur Abdelkader Chaou. La méme année, il compose sa premiére chanson intitulé

"iwumi leghrur" (pourquoi trahir), s'en est suivi jusqu'en 1974, des chef-d'oeuvres de chansons qui ont marqué toute une génération, dont on citera "aka ivghan lwaldin ak delmekthouv" (ainsi veulent les parents et le destin) sortie en 1968, dénonçant les mariages arrangés trés courants à l'époque dansla société kabyle. Il composa quelques années plus tard une chanson à Nouara

dans le méme théme, intitulé "thechnam ak af ziniw"(vous chantez ma beauté) dénonçant les conditions sociales de la femme kabyle; Hassen Abassi était un "avant gardiste", un précureseur dans le combat pour les droits de la femme kabyle. Il enchaina ensuite avec "chvaha tmurthiw.." (beauté de mon pays) ou encore

"ya si flan.." ou "zwadj yughal d'tjara.." (le mariage devenu commerce). Il mitfin a sa carriére à la fin des années 70 avec "ahia ddounith" chanson trés phylosophique qui eut beaucoup de succés, et dont le théme nous intéroge sur les raisons de notre existance sur terre.Hassen abassi vit aujourd'hui à Tizi-ouzou ou il travail comme anesthésiste dans un Hopital, il ne souhaite plus revenir à la chanson. A une question posé par Lounis Aït Menguellet (un autre grand artiste Kabyle) sur les raisons de son

retrait de la scène artistique, il répondit: « il n y a aucune raison particulière mais plutôt un ensemble de choses qui se sont additionnées et qu'il serait fastidieux de vous énumerer ici...

No ratings yet - be the first to rate this.

إضافة تعليق

You're using an AdBlock like software. Disable it to allow submit.

- Signaler un contenu illicite sur ce site