echange de lien $(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

BOUFADENE MOKHTAR

 

mokhtar BOUFADENE

N'EST PLUS DE CE MONDE

Né en 1958, BOUFADDEN Mokhtar était militant de la première heure de la cause Amazigh.

Aux débuts des années 70, alors qu’il était encore lycéen au lycée Polyvalent de Bgayet, M. Boufadden se lance déjà dans le combat pour Tamazight et la démocratie.

Après l’obtention, avec brio, de son bac, il s’inscrit à l’université de Tizi-Ouzou

puis à l’USTHB d’Alger pour finir en géologue.

 Il était un grand militant convaincu, ce qui lui a valu 10 ans pour achever

son diplôme universitaire (DES).

 Il disait, de son vivant, qu’il ne regrettait pas ce long retard qu’il avait mis pour

avoir son DES puisque il s’agissait du combat pour sa culture et son identité (Tamazight)

qui était pour lui une priorité incontournable dans sa vie.

 Après « l’ouverture démocratique » d’où l’avènement des partis politiques ayant entrainé

la scission au sein du MCB

qui était sa raison d’être, il s’est consacré au mouvement associatif et sportif.

(Membre de la direction du MOB).

Au milieu des années 90 et pour des raisons purement et simplement familiales,

il est allé s’établir en France.

En militant qu’il était, l’amour de sa patrie, de sa langue et de sa culture

ne l’avait pas laissé indifférent,

il intégra, dès son arrivée en France, le mouvement associatif kabyle.

Selon Mouloud MEBARKI, secrétaire général du MAK

et citoyen du village du défunt,

M. BOUFADDEN aurait été compagnon de lutte de beaucoup d’acteurs du

Mouvement culturel Berbère

dont l’illustre militant Ferhat MEHENNI.

Mokhtar BOUFADDEN est décédé, en France, des suites d’une longue maladie,

en date du 07/07/2009.

 Il est enterré dans son village natal à MELBOU le 12/07/2009.

 

Repose-toi en paix, ton combat, qui est celui de tous les Kabyles, ne sera jamais vain !

 

 

PAR/

Raziq Zwawi

صورة مختاربوفادنboufadene-mokhtar.jpg

IMAGE DE BOUFADENE MOKHTAR

AVIS DE DÉCÈS

La famille Boufadène, de Tizi-El-Oued

(Melbou- Béjaïa), parents et alliés, a la douleur de faire part du décès de son fils BOUFADENE MOKHTAR à l’âge de 50 ans,

survenu à Paris, à la suite d’une longue maladie. L’arrivée de la dépouille mortelle est prévue pour aujourd’hui à l’aéroport Abane-Ramdane de Béjaïa. L’enterrement est prévu pour demain dimanche au cimetière de Bou Ahmed. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous appartenons»

 

c’était l’avis de décés paru dans le quotidien le soir d’algerie

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. GENERATION 80 01/08/2015

رحمة الله على اهلنا و آقاربنا و جيراننا

2. BEDJAOUI 30/07/2015

ELLAH IRHEM TT LES DISPARUS , TT LES DEFUNTS , TT NOS MORTS ...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site