echange de lien $(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

celebration du 8 mai 1945 à melbou

8 mai 45 à melbou

 

La population de Melbou (Béjaïa) 

commemoration

 

La population de Melbou a commémoré avant-hier le rassemblement des populations sur les plages de la localité,

 organisé par l’armée coloniale  en guise de représailles pour étouffer le sentiment nationaliste surgi deux semaines auparavant à Sétif et Kherrata.


Pour "tourner la page de l’épisode des massacres", l’armée coloniale  s’est adonnée à une démonstration de force

d’une rare intensité avec en toile  de fond l’orchestration de la peur et de la propagande

pour une totale soumission  des habitants de toute la région orientale, allant de Melbou jusqu’aux frontières  avec la wilaya de Sétif.

 


La marine, l’aviation, l’infanterie et sa redoutable artillerie ont  été toutes mobilisées alors pour faire sortir les populations de leurs villages  et les pousser à rejoindre la côte.

  "Depuis Ziama, la Marine a bombardé sans  discontinuer tous les hameaux implantés aux pieds des Babors,

 notamment Laalam  et ses environs, faisant parvenir leurs obus, jusqu'à Darguina. Là, c’est les  marsouins, qui ont poursuivi les exactions en se chargeant des villages, situés  sur l’axe Kherrata et Sétif", se souvient, M. Layachi, moudjahid de son état  qui à l’époque des faits n’avait que 13 ans.

 


"En début de matinée, plus de 15.000 personnes étaient déjà parquées  sur les plages et se tenaient face à la route, forcées à regarder la parade  militaire, conduite par le commandant du 19eme corps le Colonel Bourdila, flanqué  de 16 caïds au burnous écarlate brodés d’or", a-t-il relaté.

Des brutalités et des exécutions se sont poursuivies toute la journée,

 avant que chacun ne soit autorisé à regagner ses pénates.

 L’atmosphère de terreur et de peur qui a régné a été telle que plusieurs femmes ont du accoucher précocement 

 sur place, a-t-on témoigné.

La commémoration, initiée par la fondation du 8 mai 45, l’association  tourisme et environnement de Melbou

 et les représentants des organisations des moudjahidine et des enfants de chouhada,

 s’est caractérisée par un recueillement aux cimetières des chouhada du 08 mai 45,

et l’organisation d’une marche a travers les artères de la ville,

sur un itinéraire de près de 01 km, reliant le cimetière  à la maison de jeunes.

Des témoins des évènements en ont profité pour narrer les péripéties  de cette terrible journée, au cours de laquelle des dizaines de personnes ont  été tués sans raison, juste pour en faire des exemples.

Des cadeaux symboliques ont été distribués à certains de ces témoins.

 

EL MOUDJAHID

LE 24-05-2008

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site