echange de lien $(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

IDIR : LA BIOGRAPHIE

Idir Biograh

 IDIR

Idir

 

Nom

Hamid   Cheriet

Naissance

1949

Pays d’origine

Algérie

Profession(s)

Auteur-compositeur-interprète

   

Instrument(s)

Voix, GuitareetFlûte

Années actives

1973

 

 

Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet (en kabyleamid Ceryat), né en 1949 à Aït Lahcène en Kabylie, est un chanteur algérien de musique kabyle. Son nom d'artiste signifie en kabyle : « Il vivra », nom traditionnellement donné à un enfant né difficilement, pour l'encourager à vivre. Jean-Jacques Goldman a adapté un texte sur une de ses musiques.

Biographie

Fils de berger, Idir décida d'étudier la géologie et était destiné a une carrière dans l'industrie pétrolière algérienne. L'avenir va cependant le diriger sur un autre chemin. En 1973, il démarre sa carrière par hasard en remplaçant une chanteuse, pour qui il avait composé une berceuse, à Radio Alger et interprète une chanson qui va devenir son premier succès radiophonique : Rsed A Yidess qui signifie « Que le Sommeil Tombe ».

En 1975,

 il monte à Paris et signe un contrat avec Pathé Marconi qui lui produit son premier album : A Vava Inouva. Le titre éponyme sera un tube planétaire : diffusion dans 77 pays et traduction en 15 langues. La version française a été interprétée par le duo David Jisse et Dominique Marge en 1976, avec des paroles poétiques et une voix de femme très douce.

En 1979,

 il sort un nouvel album : Ay Arrac-Nneɣ (Ô Nos Enfants).

En 1999, Idir enregistre Identités dans lequel il réunit Manu Chao, Dan Ar Braz, Maxime Le Forestier, Gnawa Diffusion ou encore Zebda.

Style de musique

 

Concert gratuit à Bondy le 21 juin 2008, pour la fête de la musique et la 20e édition du festival "Ya d'la banlieue dans l'air"

La musique d'Idir nait de l'association de différents instruments, mais celui qui est à la base de son œuvre est bien la flute du berger kabyle. Il s'agit d'ailleurs du premier instrument dont il a appris à jouer dès son plus jeune âge. Les sonorités entremêlées des guitares, flutes et autre derboukas caractérisent la musique d'Idir.

Écrites en kabyle, ses chansons ont cependant une portée universelle et se veulent mondiales. D'où le qualificatif de World Music souvent donné à cette œuvre. Les sujets de ses chansons recouvrent différents thèmes comme l'exil (A Vava Inouva) , la fête (Zwit Rwit) ou encore les souvenirs (Cfir).

Ce style de musique se veut profond, déclenche l'émotion et la nostalgie. Bon nombre des chansons d'Idir ont fait l'objet de reprises multiples, et elles ont toujours - année après année - une place de choix dans la programmation musicale des mariages kabyles (et autres).

Il a collaboré avec de nombreux artiste r'n'b rap du moment tels que Kenza Farah (Sous le ciel de Marseille) , Sinik (tizi) , Rim-k du groupe 113 et Tunisiano du groupe Sniper (D'où je viens), Zaho (Tout ce temps), Amine, Leslie, Sniper, Willy Denzey, Nadiya, Corneille, Yannick Noah, la chanteuse Noa ainsi que Tiken Jah Fakoly (La France des couleurs)... Jean-Jacques Goldman lui a écrit de nombreux titres.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site